Felix Denicoló

On les appelait les jumeaux de Val Gardena mais c’est Felix Denicolò, l’ainé, qui a poursuivi la compétition jusqu’en 1970, l'année où les Championnats du monde de ski se sont déroulés à Val Gardena. Carletto Senoner a été le premier à raccrocher les skis avec en poche un titre de champion du monde de slalom à Portillo.

À 17 ans, Felix remporte les Championnats d’Europe de descente et de slalom géant à Jahorina, en Bosnie, avant d'être sacré champion d’Europe de descente et de combiné l'année suivante à Sestriere. Depuis lors, il n’a cessé d'évoluer dans l'équipe italienne de ski alpin jusqu’aux Championnats du monde de Val Gardena en 1970.

En 1960, âgé de 17 ans, il participe aux premiers Jeux Olympiques à Squaw Valley. L’année suivante, il arrive 6ème de la descente libre à Val Gardena et 8ème à Lauberhorn.

En 1962, à Bormio, il décroche le premier titre national en slalom spécial et participe aux Championnats du monde de Chamonix où il arrive 8ème du slalom géant.

En 1964, victime d’un accident, il doit renoncer aux Jeux Olympiques d’Innsbruck. À l’Abetone, il est sacré champion d’Italie de descente libre.

En 1965, en pleine confiance, il arrive 8ème de la descente à Wengen et monte sur la 3ème place du podium du combiné, derrière Karl Schranz et Hugo Nindl. À Kitzbühel, il finit 5ème du slalom.

En 1966, il termine 5ème du slalom d’Hindelang, 6ème à Adelboden et 2ème du géant à Saalbach. Aux Championnats du monde de Portillo, 8ème du combiné, il est déçu par les irrégularités liées à l’échange du numéro de départ pour le slalom géant.

En 1967, il décroche les titres nationaux de slalom et slalom géant à Courmayeur.

Après une courte période de doute, il rechausse ses skis et, en 1969, remporte la course “3-Tre” à Madonna di Campiglio.
À Bardonecchia, il gagne le combiné des Championnats d'Italie. Felix met un terme à sa carrière après les Championnats du monde de ski de Val Gardena en 1970 et, en décembre, annonce l’ouverture de l’Hôtel Pralong !